01 avril 2006

Vision brûlée


Mes visions brûlent.
De cendres elles allègent le corps.
Je ne suis plus là.
Le dedans de ton corps feint le dehors.
Quelle étrange substance imperméable.
Quelle chaleur s'empare de mes yeux.
Tout ce que je regarde prend en feu.
Même la voix des petits enfants, des vieillards et des pinsons.
Tout ce temps à ne rien faire.
Juste un peu de salive sur la cendre de mes visions.

Karma LeKoran

Aucun commentaire: